Communiqué de presse

Droits des enfants et protection de la jeunesse : Les directions d’établissement scolaire présentent leurs recommandations à la Commission Laurent

L’AMDES et la FQDE feront une présentation conjointe de leurs mémoires respectifs concernant la protection de la jeunesse à la Commission Laurent le 6 février 2020. Les deux présidences des associations, accompagnées notamment de directions ayant à gérer sur une base régulière des dossiers de protection de la jeunesse, feront un état des lieux et formuleront des recommandations afin d’améliorer de façon substantielle les liens de communication et la collaboration entre le monde scolaire et les intervenants de la DPJ.

Comme l’a déclaré le président de la FQDE, Nicolas Prévost : « Nous adhérons à 100 % au principe de la Convention relative aux droits de l’enfant à l’effet que tout enfant a le droit à la vie, à la survie et au développement mental, émotionnel, cognitif, social et culturel. Nous considérons important que les directions disposent de toutes les marges de manœuvre pour les faire appliquer au quotidien en milieu scolaire. C’est pourquoi nous demandons de renforcer la communication et la collaboration entre la DPJ et les directions d’établissement pour assurer l’intégrité du développement physique et psychologique de tous nos élèves. »

« Aux problèmes vécus par nos collègues partout au Québec, s’ajoute à Montréal la présence d’écoles spécialisées qui sont aux prises avec de nombreux cas souvent graves et qui se butent à un dédale administratif fort peu efficace. Ce constat qui ne constitue aucunement un jugement sur le travail professionnel des ressources en place nous amène à demander la création d’un partenariat opérationnel efficace avec guichet unique. Il faut sans délai mettre toutes nos intelligences au service d’une gestion sans faille pour que plus jamais aucun jeune ne soit échappé. Sur l’Île, il faudra aussi uniformiser l’approche pour que les services soient les mêmes pour les clientèles anglophone et francophone, a précisé la présidente de l’AMDES, Hélène Bourdages. 

Seront également abordées par les deux associations les questions de la confidentialité des dossiers, de la responsabilité parentale, de la négligence, des signalements, des suivis de dossiers, des visites à domicile, de la reconnaissance de l’expertise de l’école, de la nécessité d’agir tôt (préscolaire) et de gérer adéquatement les transitions, de la scolarisation à la maison, des particularités en milieu ethnique.            

                        

- 30 -

Pour renseignements :
Catherine Escojido - (514) 927-8807
catherine@escojido.com