L'AMDES en commission parlementaire sur le projet de loi 105


De gauche à droite sur la photo: Stéphane Gemme, VP CSPÎ, Carl Vézina, VP CSMB, Stéphane Garneau, VP CSDM, Hélène Bourdages, présidente et Mario Boutin, directeur administratif AMDES

 

Comme l’a déclaré sa présidente, Hélène Bourdages : « Ce projet ne va pas changer le monde en termes de décentralisation, mais le comité de répartition des ressources qui y est prévu devrait donner une voix forte aux directions d’établissement. En ce sens, il s’agit d’un pas dans la direction d’une meilleure concertation que nous saluons. »

L’AMDES a présenté aux parlementaires des améliorations qui pourraient être apportées à certaines façons de faire pour réduire la bureaucratie et permettre aux directions de poser plus de gestes favorables à la réussite éducative. « En réduisant la paperasse, en augmentant la marge de manœuvre des décideurs locaux, le ministère donnerait de l’oxygène aux établissements pour accomplir leur mission. Nous en appelons aussi à sortir des silos en privilégiant la formation d’une table montréalaise. Une instance de travail présidée par le ministre et réunissant tous les intervenants afin de discuter d’enjeux cruciaux tels l’immigration, la défavorisation, les tensions interconfessionnelles, la vétusté des écoles et le déficit cumulé à la CSDM. L’école publique montréalaise requiert une intervention concertée vigoureuse qui remette au centre de tous nos efforts la réussite des élèves, jeunes et adultes », a conclu Mme Bourdages.

 

Pièces jointes

Lien pertinent